IP cloaking et la Black Hat SEO

Qu'est-ce que le IP cloaking ?

Le IP cloaking permet à envoyer de pages différentes aux moteurs de recherche et aux internautes et permet donc, théoriquement, la manipulation des algorithmes des moteurs. Entre-temps, les robots reconnaissent le IP cloaking et le considèrent donc comme de la Black Hat SEO. On peut dire que le IP cloaking est la version maligne du IP delivery.

Comment fonctionne le IP cloaking ?

Comme les adresses IP des moteurs de recherche sont connues par les référenceurs il est assez facile à placer un script PHP, Perl, ASP ou autre dans une page qui filtre l'envoi des pages de la manière que les robots des moteurs de recherche reçoivent une page entièrement optimisée pour l'indexation et les internautes une page que les moteurs ne voient jamais. Le IP cloaking n'est donc rien d'autre qu'une manipulation de la technologie avec le but à tromper moteurs de recherche et internautes en même temps.

Le IP cloaking et les pages Web des internautes

Le IP cloaking peut, en relation avec les internautes, servir à de buts différents. Dans le cas idéaliste, ce qui est que rarement le cas, les robots et les internautes reçoivent des pages du même contenu mais les moteurs voient une page optimisé pour l'indexation et les internautes reçoivent une page ou le contenu est plutôt littéraire ou optique.
 
Il est donc possible que les robots reçoivent une page en HTML et les internautes le même contenu en animation Flash. Il s'agit ici du IP cloaking de bonne volonté qui est, toutefois, néfaste pour l'optimisation où la page risque à atterrir dans la liste noire des moteurs.
 
Le IP cloaking habituelle et manipulateur est celui où les robots voient une page optimisé pour un certain sujet. Les internautes, par contre, reçoivent une page très pauvre en contenu qui n'a rien à voir avec le contenu que les moteurs de recherche (s'ils acceptent l'indexation) voient. Souvent il s'agit de pages bourrées de publicité, des pages qui servent .

Le IP cloaking et l'optimisation des pages Web

Comme les robots ne peuvent pas savoir pourquoi un Webmaster utilise le IP cloaking et pourquoi il filtre l'envoi des fichiers qui partent du serveur, ils considèrent chaque essai du IP cloaking comme néfaste. Utiliser le IP cloaking ne signifie donc jamais optimiser une page mais le risque d'un bannissement.
 
La méthode bénigne du IP cloaking s'appelle IP delivery qui est, toutefois, aussi à utiliser avec certains précautions.
 
Depuis septembre 2007 apparaît une nouvelle méthode de cloaking qui peut encore tromper les algorithmes des moteurs de recherche. Cette technique s'appelle mosaic cloaking et fait également partie de la Black Hat SEO.

IP cloaking et la politique de Google

Google est très claire dans ses conditions qui concernent la soumission des pages par les Webmasters. Si Googlebot reçoit un fichier qui n'est pas identique au fichier que les internautes voient, qui se base donc sur la technique du IP cloaking, le site entier risque à être rayé de l'index et n'est pas conforme aux directives pour les Webmasters de Google.
 
Un robot découvre de telles manipulations sans aucun problème à l'aide de logiciels comme md5sum ou diff. Il ne vaut donc pas la peine à essayer à tromper Googlebot.

IP cloaking et la navigation anonyme

La technique qui permet à naviguer d'une manière "anonyme" se base également sur le IP cloaking mais inversement. Le IP cloaking permet dans ce cas donc, souvent également illégalement, à visiter de sites sans laisser de traces vérifiables, à échanger de fichiers anonymement ou à charger des torrents sans laisser des informations vérifiables sur le serveur de son FAI. Cette technologie est employée par les logiciels dites anonymizer.
 
Les pages suivantes donnent des informations supplémentaires sur le IP cloaking :
IP cloaking
How Google defines IP delivery, geolocalisation, and cloaking
What is cloaking black hat SEO techniques