Les standards Internet du W3C

Qu'est-ce que le W3C ?

Le sigle W3C est l'abréviation de l'organisme World Wide Web Consortium, un organisme à but non lucratif qui a pour but à standardiser les technologies du Web, donc à permettre une compatibilité de ces techniques. Cela implique, par exemple, que les codes HTML ou xhtml ainsi que les divers niveaux des feuilles de styles devraient se visualiser dans tous les navigateurs actuels de la même manière.
 
Les membres les plus connus du W3C sont probablement Adobe, Apple, BBC, CERN, France Télécom, Google, IBM, Intel, Microsoft, Red Hat ou Toshiba. Le 10 février 2009 le W3C comptait 407 membres dont les universités les plus réputés en technologie Internet.
 
Le W3C ne peut malheureusement pas émettre de normes selon la loi européenne et fournit donc ce qu'on appelle des standards industriels, donc un minimum que l'industrie informatique doit appliquer. On parle dans ce contexte aussi de recommandations. Un éditeur WYSIWYG du xhtml peut donc ajouter d'autres éléments non compatibles parmi les navigateurs.

L'histoire du W3C

Le W3C a été crée par Tim Berners-Lee en 1994 après qu'il avait quitté le CERN à Genève. Son projet était surtout soutenu par le MIT et la Commission européenne avec le but à standardiser l'Internet.
 
Tim Berners-Lee fournissait au W3C surtout les protocoles URL, HTTP et HTML sans lesquels le Web ne pourrait plus exister.
 
En avril 1995 devenait INRIA le représentant du W3C pour l'Europe et en septembre 1996 l'Université Keio en Japon le représentant pour l'Asie. Aujourd'hui, le W3C dispose de 16 bureaux dans les divers continents du monde. Tim Berners-Lee supervise encore aujourd'hui toute activité du W3C.

Les standards du W3C

Le W3C dispose actuellement de plus de 30 standards Web, donc de technologies et protocoles utilisés sur le Web donc de plus de standards que chaque autre organisme qui travaille sur les standards Web.
 
Même s'il s'agit de standards internationaux, on ne parle pas de norme ou de standard mais de recommandations, un terme qui a été crée par Jeffrey Zeldman en 1990 pour discuter la nécessité d'une norme pour le webdesign.
 
Les standards les plus connus qui jouent également un rôle pour l'optimisation et le référencement des pages Web sont le ATAC, CGI, CSS, DOM, HTML, PNG, SMIL, SOAP, SVG, URI, xhtml, xml et XSLT.

Les recommandations du W3C

Une recommandation, aussi celles du W3C, indiquent une méthode qui définit comment un certaine procédure fonctionne d'une manière internationale. Il s'agit donc en principe de rien d'autre que d'une norme minimale.
 
Pour garantir un fonctionnement correct de l'Internet trois organismes travaillent sur la standardisation qui concerne l'échange des informations par l'Internet. Contrairement à un véritable norme, les recommandations et leur non-reconnaissance vu qu'il n'y a aucune sanction prévu pour les entreprises qui n'acceptent pas les recommandations.
 
Les organismes de la normalisation en électronique et informatique sont l'EIA qui crée les standards pour l'électronique, l'UIT qui travaille sur les recommandations qui concernent la transmission de données sur les lignes téléphoniques et le W3C qui émet les standards pour l'Internet.
 
Les liens suivants mènent vers des informations supplémentaires sur le W3C :
W3C Technical Reports and Publications
Traduction en franšais des recommandations du W3C
Quels sont les standards du Web, et pourquoi dois-je les utiliser ?